«

»

Juin 20 2018

Article préparation physique: le kitefoil

Axel Mazella au Mexique – © Hydrofoil Pro Tour

Ces dernières années, le kitefoil s’est imposé comme la discipline référence des épreuves de course en kitesurf. Pour preuve, ce support devrait faire son apparition aux Jeux Olympiques dans les disciplines de la voile. Rien d’étonnant quand on observe les performances de navigation atteintes par ce support. En plus, la discipline est spectaculaire à observer avec les pratiquants qui volent littéralement au-dessus de l’eau! Le foil est désormais un support de référence en régate, scruté par tous les passionnés du nautisme. C’est une discipline en pleine évolution technologique qui oblige les pratiquants à répondre à de nouvelles exigences physiques. En effet, le kitefoiler doit développer des qualités d’équilibre et d’adresse inédites où les sollicitations musculaires sont diverses et variées. J’ai écris un article publié dans Kitesurf Magazine #106 qui traite ce sujet. Vous pouvez découvrir comment s’entraînent physiquement les kitefoilers professionnels (merci à Axel Mazella, membre de l’Equipe de France de Kiteboard, qui s’est prêté au jeu des photos). Grâce à des exercices de préparation physique spécifique, ils arrivent à être plus performants sur l’eau. Je vous propose de vous en inspirer afin que, vous aussi, vous puissiez améliorer les qualités physiques déterminantes en kitefoil. Que vous soyez débutant ou confirmé en foil, cet entraînement vous sera utile.

L’effort physique en kitefoil: adresse et endurance

La pratique du kitefoil requiert un effort physique bien particulier. Alliant adresse et endurance, la navigation en foil nécessite d’être habile sur ses appuis tout en conservant un état d’équilibre stable durant de longues périodes de navigation. Les membres inférieurs jouent un rôle primordial dans le contrôle de la planche. En effet, la position des pieds en navigation et leurs déplacements durant les manœuvres doivent être précis et rapides afin de toujours stabiliser le foil quelque soit l’allure de navigation. Quant aux cuisses, elles doivent résister à la fatigue et s’opposer à l’élévation du foil qui s’accroît avec la vitesse. Au niveau des membres supérieurs, l’activité motrice est centrée sur le pilotage de l’aile qui doit être fin et précis pour garantir une bonne propulsion. Enfin, concernant la posture, la position de navigation en kitefoil peut être désordonnée selon les allures. C’est dans ce sens que les muscles de l’abdomen et les muscles posturaux jouent un rôle essentiel dans la position de navigation. Ils assurent la liaison entre les trains inférieur et supérieur grâce à leurs positions centrales ce qui permet de garantir une bonne stabilisation de la colonne vertébrale ainsi qu’une bonne coordination des mouvements. De plus, la position corporelle intervient directement dans la réussite des manœuvres. C’est pourquoi la proprioception est une habileté perceptive essentielle en kitefoil pour accomplir des manœuvres toujours plus fines et plus stables.

Téléchargez gratuitement l’article complet

Retrouvez l’article complet en version PDF que vous pouvez télécharger ci-dessous. Consultez sur la page QUI SUIS-JE? de mon site internet toutes mes publications. Bonne lecture et bon entraînement.

Télécharger l’article complet